Le mot du Directeur

PRiSM est un des premiers laboratoires à s'être implantés sur le campus de Versailles, dès la fin des années 80. Profitant de cette ancienneté, il a su tisser des liens avec les équipes nouvelles et accompagner l'Université dans son développement, notamment dans le domaine de la valorisation de la recherche. Par ses collaborations de recherches avec les laboratoires de Mathématiques, de SPI, ou de STIC, mais aussi par le développement des filières Mathématiques et Informatique et des diplômes réunissant Informatique et Sciences de l'ingénieur, le laboratoire a étéà l'initiative des nombreux liens qui conduiront un jour à un pôle fédérateur autour des Mathématiques, de l'Informatique et des Sciences pour l'Ingénieur.

Les équipes du laboratoire participent aux deux grands axes de recherches cités dans le contrat quadriennal : Mathématiques et Informatique d'une part et Conception, Modélisation et Instrumentation de Systèmes d'autre part. Loin d'être une division illusoire entre théorie et applications, ces deux axes, au sein de PRiSM, se rejoignent fréquemment comme le montrent les multiples collaborations et la participation de nombreuses équipes à ces deux axes.

Au sein de l'axe Mathématiques et Informatique , les équipes de PRiSM traitent de cryptologie et sécurité, de modèles d'algorithmes, et de recherche opérationnelle -notamment de tarification et d'optimisation. Les laboratoires de Mathématiques (LMV ancien LAMA) et d'Informatique ont également participé à la création de diplômes originaux (Masters recherche Mathematiques-Informatique et Algèbre appliquée) et de la filière Mathématique et Informatique depuis la licence.

Toutes les équipes de PRiSM participent à des degrés divers à l'axe Conception, Modélisation et Instrumentation de Systèmes, qui, s'il est fortement appliqué (il s'agit de systèmes existants ou en cours de développement), demande cependant des méthodes de modélisation ou d'analyse rigoureuses, puisqu'on ne peut appréhender de tels systèmes que par une approche globale. Les thèmes principaux portent sur les systèmes communicants (réseaux et télécommunications), les systèmes embarqués et les systèmes mobiles, les systèmes de haute performance et les systèmes de gestion de bases de données. Si, au sein de ce pôle, les principales collaborations se font avec le LIRIS et ITACA, elles ne se limitent pas au STIC et au SPI. Les travaux du projet transversal SEPIA sont nés d'une collaboration forte avec le laboratoire GEPI de l'Observatoire de Meudon (SDU) sur la conception des algorithmes et des architectures pour le satellite d'observation GAIA. De même, la première mondiale d'une détection de collision sur la fonction de hachage SHA a été le fait d'une collaboration entre les équipes ARPA, CRYPTO et le CEA DAM qui a fourni des moyens de calcul considérables. Enfin, la forte activité de recherche sur les réseaux optiques a permis des premiers contacts avec le LMOV (UVSQ, SPM) pour organiser avec Alcatel la conférence internationale «Photonic Switching 2003 » et être associé à la formation doctorale de Physique en Ile de France. Ces derniers points montrent que, tout en conservant ses axes de recherches d'excellence, le laboratoire entend développer de nouvelles activités avec d'autres composantes, de manière à participer pleinement au rayonnement scientifique de l'Université.

 Imprimer  E-mail

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd